Err

04 42 07 10 76

La blatte germanique


        



La blatte germanique

Physiologie :


De couleur brun jaune à orange, elle a une taille de 15 à 20 mm à l'age adulte.


Habitat :


Son habitat de base se situe dans les colonnes de vide ordures, matériels de transport et collecte des ordures ménagères, conduits d'évacuation des graisses, égouts...Dans les appartements elle se réfugie dans des endroits chauds, sombres et humides :

  • dessous d'évier et de baignoires
  • conduits divers ( colonnes VO, aérations, chauffage...)
  • WC et salle de bains
  • placards
  • moteurs des appareils électroménagers, chauffe eau...


On la trouve presque exclusivement dans l'habitat collectif qu'elle peut facilement infester depuis son habitat de base, plus rarement dans les pavillons.


Sa pénétration peut y être : 

  • directe : par les égouts, conduits techniques
  • indirecte : cas d'une femelle pleine ramenée dans des sacs de provisions, un camion de collecte d'ordures ménagères...


Certaines espaces constituent des réservoirs à cafards ( égouts, vides sanitaires, chaufferies...) tous endroits favorables à leur présence et difficilement accessibles à l'homme.


Lors des traitements chimiques, on constitue par pulvérisation d'un insecticide rémanent, des barrières chimiques visant les cafards lors de leurs déplacements. Ces barrières sont imparfaites car il est impossible de quadriller complétement un batiment infesté. De plus, les insecticides dégagent des vapeurs qui ont un effet répulsif sur les blattes. Aussi, les cafards repoussés peuvent-ils trouver refuge dans ces espaces, y attendre la disparition de l'insecticide et reprendre l'infestation. En milieu urbain, les égouts constituent un réservoir permanent de blattes qu'il est quasi impossible d'assainir totalement .


C'est pourquoi les traitements effectués avec des gels alimentaires attractifs ont pris une telle importance.


Mode de vie de la blattes : 


Comme toutes les espèces commensales de l'homme, les cafards vivent la nuit. Aux infestations repérées de jour correspondent des infestations graves donnant lieu, la nuit, à de véritables invasions durant lesquelles il n'est pas rare de voir des colonies de cafards sortir par nappes dans les cuisines et sur les paliers.


Nourriture :


Omnivore, la blatte accepte toute nourriture depuis les détritus présents en abondance dans son habitat et y occupant les cuisines, celliers, placards...


Reproduction et croissance
:


La blatte germanique
affectionne une température de 25° et un taux d'hygrométrie de 75%. Dans ces conditions idéales, une femelle vit en moyenne 280 jours dont 90 jours à l'état larvaire ( passage de l'oeuf à l'imago ). L'accouplement se produit 5 à 8 fois en 80 jours, les oothèques contiennent de 20 à 40 oeufs. La femelle garde son oothèque dans ses voies pour le proteger.


Lorsque celle-ci est prête à éclore, la femelle cafard dépose dans un endroit favorable, protégé, chaud et sombre ( gaines diverses, recoins abrités, espaces tels l'arrière des frigos ou d'un revétement mural décollé....)


Les femelles regroupent leurs oothèques dans des endroits communs, les nids de cafards, ce ne sont pas des endroits préferentiels de présence des adultes, mais des sites de couvaisons choisis du fait de leur attractivité, éventuellement par la mise en jeu de phéromones d'agrégation. 


En cas d'infestation grave de cafards, ces nids se retrouvent localisés dans des endroits très accessibles ( par exemple derrière une moquette murale partiellement décollée, dans la fente d'un angle d'huisserie.....)


Une femelle en danger, éjecte l'oothèque qu'elle porte, d'où cette légende qui prétend que, lorsqu'on écrase une blatte, elle donne quand même naissance à ces petits.

 

RETROUVEZ NOS PRODUITS ANTI CAFARD EN CLIQUANT SUR LE LOGO