Err

04 42 07 10 76

Les moustiques : différentes espèces


 

 

LES TROIS PRINCIPALES ESPECES


Le moustique des bois et des plages :

Les moustiques du sous genre Stegomya se reproduisent dans les mares et les fossés remplis d'eau au printemps et asséchés en été. Les larves nées dans une mare qui s'asséche durant l'été peuvent y diapauser jusqu'à attendre le dégel du printemps suivant. Elles reprennent alors leur cycle de croissance, soit dans la mare même soit dans un plan d'eau plus important où elles sont amenées par les eaux de ruissellement issues de la fonte des neiges. Ils ne donnent qu'une génération qui prend son envol aux alentours du mois de mai.


L'anophèle à ailes tachetées :

De 6 à 7 mm de long, ses larves vivent dans les étangs  et lacs couverts de roseaux et de joncs, il en existe plusieurs variétés.


C'est le principal vecteur du plasmodium, micro organisme responsable du paludisme. La France en est aujourd'hui débarrassée, mais ils se sont longtemps maintenus dans les Landes, le Languedoc, le marais Poitevin.


En italie, le dernier foyer à été éradiqué avec l'asséchement du marais Pontin dans le courant des années 20.


Les cousins :

Deux espèces de cousins pénètrent nos maisons :


- Le cousin annelé se reproduit dans de très petits volumes d'eau ( citernes et bassins de jardins, gouttières bouchées, collecteur d'eau pluviale.....). Il y a plusieurs génération au cours de l'été. A l'automne, les femelles fécondées se réfugient sous les appentis, dans les caves et celliers pour hiverner.


- Le cousin commun a 3 à 6 mm de long, on en distingue deux formes : 

  1. La forme anautogène, moustique campagnard se nourrisssant du sang des oiseaux et  piquant rarement l'homme, elle a des moeurs semblables à ceux du cousin annelé et passe souvent l'hiver en grandes quantités dans les caves humides.
  2. La forme autogène inféodée aux villes, vit en sous sol des immeubles , parties communes, locaux techniques et vides sanitaires. Les femelles s'attaquent à l'homme et aux oiseaux. C'est la forme autogène du cousin commun, varièté très agréssive, qui est le véritable moustique domestique en milieu urbain. Il y passe l'hiver en fosses septiques, bancs de décantation......menant une vie quasi normale. 

 

 

RETROUVEZ NOS PRODUITS ANTI MOUSTIQUES EN CLIQUANT SUR LE LOGO